Elue présidente du SYTRAL le 11 juin dernier, je prends connaissance progressivement des dossiers du SYTRAL. Je connais bien le fonctionnement et les enjeux de cet établissement public pour y avoir siégé quelques années déjà.

Cependant, des évolutions majeures sont récemment intervenues et je veux inscrire mon action dans cette dynamique, dans cette volonté d’ouverture.

Depuis le 1er janvier 2015, le SYTRAL est compétent sur l’ensemble du territoire du Rhône et pilote, outre TCL et Optibus, les réseaux Cars du Rhône, Libellule et le service Rhônexpress.

Notre mission est désormais plus large. Nous devons nous ouvrir à de nouveaux territoires et de nouveaux besoins, urbains et interurbains, et à des services spécifiques. Nous avons intégré de nouvelles compétences, et accueilli des agents du conseil général, et c’est pour le SYTRAL une étape cruciale qui s’accompagne d’un nécessaire changement de culture. Je sais que je peux compter sur le professionnalisme de nos équipes.

Je souhaite l’ouverture également sur le plan de la gouvernance. Les nouveaux statuts du SYTRAL prévoient qu’il y  a désormais 4 vice-présidents : Martial Passi, 1er vice-président délégué, Christiane Agarrat, première vice-présidente représentant le département du Rhône, Daniel Faurite (deuxième vice-président, représentant de l’agglomération de Villefranche-sur-Saône), Daniel Valéro (troisème vice-président, représentant de la Communauté de Communes de l’Est Lyonnais, qui sera intégrée au réseau TCL le 31 août prochain).

J’ai l’intention de travailler dans la transparence avec les vice-présidents, comme avec l’ensemble des élus du Comité Syndical. Mon souhait est de fédérer toutes les énergies, les propositions et les personnes de bonne volonté. Nous avons un plan de mandat à réaliser et nous le mènerons à bien dans les temps.

Je vous souhaite une bonne lecture de cette nouvelle édition de Mobiles et un bel été !

Annie Guillemot
Présidente

Partager sur Google+

Il y a 2 commentaires Ajoutez le vôtre

  • Gab le 2 juillet 2015 16h32

    Bonjour

    Vous évoquez l’ouverture  » Nous devons nous ouvrir à de nouveaux territoires et de nouveaux besoins, urbains et interurbains, et à des services spécifiques.  »
    Il me semble que le SYTRAL et plus la zone TCL, devrais couvrir toute les zones « domicile travail » et « loisir chalandise » liées à la métropole lyonnaise.
    Ces à dire : le val de Sone et la costière pour le département de l’Ain, les EPCI du nord Isère ainsi que Vienne pour le département de l’Isère.
    En gros, le pole métropolitain sans Saint Etienne mais avec la partie de l’Ain est du nord Isère qui est en relation très forte avec Lyon.

    • mobiles@sytral.fr le 9 juillet 2015 15h43

      Bonjour,
      Pour agir sur territoire plus vaste, le SYTRAL, les agglomérations de Lyon, Saint-Etienne, Bourgoin-Jallieu, Vienne et la Région Rhône-Alpes ont créé en 2012 un Syndicat métropolitain des transports (SMTAML). Objectif, rendre plus attractifs les déplacements entre les quatre agglomérations, soit plus de 2 millions d’habitants, notamment par :
      • La mise en place d’une tarification multimodale zonale,
      en développant un titre de transport, qui permette de circuler sur l’ensemble des réseaux avec une tarification par zones
      • L’amélioration de l’accès au réseau métropolitain de transports en commun, notamment en développant les parcs relais de stationnement et les autres modes de rabattement vers le réseau structurant (lignes complémentaires ou navettes de rabattement, itinéraires modes doux…).

      Cordialement

Revenir en haut de page