Le 16 février, le SYTRAL a présenté aux riverains le projet de création d’un nouveau centre de maintenance des bus à Perrache.

Le centre actuel ne convient plus : il est sous-dimensionné, peu fonctionnel et bruyant car il n’est pas entièrement couvert. C’est pourquoi il a été décidé de reconstruire un centre de maintenance dans le même secteur avec une exigence de bonne insertion urbaine. Le SYTRAL a acquis en octobre 2013 l’îlot Bichat appartenant au ministère de la Défense.

Un concours a été lancé, avec les caractéristiques suivantes imposées aux concepteurs :

  • hébergement de 100 bus standard
  • conservation de la façade Suchet
  • traitement de l’acoustique
  • traitement végétal de la toiture
  • intégration urbaine.

Le projet lauréat, vu du ciel.

Le projet lauréat, vu du ciel.

Le calendrier prévisionnel :

  • octobre 2015 à mars 2016 : déconstruction
  • 2016 : études et dépôt de permis de construire
  • 2017 à fin 2019 : travaux pour une mise en service fin 2019.

Le budget des travaux s’élève à 27.5 M€ HT
L’actuel dépôt fera l’objet d’une opération d’aménagement préservant la halle et la façade sur Saône.

Partager sur Google+

Il y a 28 commentaires Ajoutez le vôtre

  • Eric le 21 avril 2016 16h15

    Bonjour et merci pour ce reportage.
    Le batiment ne parait pas si laid que ca!
    J’aimerais avoir des précisions sur deux points:
    – ce nouveau dépôt entrainera t il plus de trafic autour de l’îlot par rapport à l’ancien? Accueillera t il plus de bus?
    – quel sera le sens de circulation des bus autour de l’îlot: j’ai compris qu’ils entreront et sortirons par la rue Bichat mais par quelles rues circuleront ils?

    Merci de vos réponses

    • mobiles@sytral.fr le 28 avril 2016 17h51

      Bonjour,

      Dans un premier temps, le dépôt accueillera en plus les 12 véhicules standard remisés actuellement au pôle d’échanges de Perrache (et qui venaient déjà pour le carburant et la maintenance)

      Les entrées et sorties de véhicules se feront par la rue Bichat et les bus arriveront et repartiront par le quai, comme la majorité actuellement.

      Cordialement

  • Michael R. le 1 avril 2016 15h02

    Bonjour,
    J’habite Rue Bichat et je cherche régulièrement des infos par craintes pour ce chantier…
    Craintes fondées au vue du rendu du projet… J’apprends dans les commentaires qu’il y a eut une réunion publique et que les riverains ont été prévenus par courrier dans les boîtes… alors plusieurs immeubles ont été oubliés rue Bichat, nous ne devions sans doute pas être concerné par ce projet dans notre rue….
    Je n’arrive pas à comprendre au vue de la nuisance apportée au cœur de ce nouveau quartier qu’on puisse imaginer un tel projet aussi volumineux et laid sur les bords de Saône. De plus on supprime encore et encore des dizaines de places de parking aux riverains… On est loin du projet en sous sol avec des habitations … Quel gabegie quand on connait les prix de l’immobilier sur la presqu’île…

  • Jean-Charles le 17 mars 2016 11h21

    Un projet complétement inutile réalisé dans la zone ou le m2 est le plus cher de Lyon. Bravo les TCL. En plus, pour ce prix, le design du batiment est aussi massif que vilain ! 20/20

  • Martinaud Fabienne le 10 mars 2016 19h33

    Bonjour. J’espère qu’il ne s’agit pas du projet définitif ? Les choix des architectes sont plus que douteux aussi bien du point de vue de son intégration urbaine (taille disproportionnée / construction sur absolument la totalité du terrain / gazon à entretenir sur le toit) que de son design (incohérences entre les différentes images présentés sur le site / pas de portail d’entrée des bus…) À suivre pour de meilleures nouvelles ?!

  • Courrier Alain le 7 mars 2016 17h50

    Bonjour. Comme mes voisins, je suis très surpris par ce projet et par le fait que vous ayez planifié la réunion publique au milieu des vacances scolaires. De plus, le projet initial mêlant habitats, commerces, voitures en autopartage et parking de bus a été remplacé par un énorme dépôt. Sans (véritables) échanges constructifs avec les riverains vous n’arriverez qu’à une situation de blocage. On attend bien mieux d’une entreprise ayant des missions de service public.
    Cdlt,

  • Laurent Debrosse le 6 mars 2016 16h48

    Bjr.Voila le triste résultat d’un projet mené sans aucune concertation avec les riverains. Un projet qui devait faire deux étages au départ et qui maintenant fait entre 16 et 22 mètres de haut. Une réunion publique organisée pendant lesvacances scolaires pour eviter au maximum la présence des habitants du quartier. Même les vues 3d du projet sont mensongères et visent à minimiser la taille du batiment pour essayer de nous endormir. Tout ça pourquoi ? Pour des cars, alors qu’il n’y a que deux lignes de bus dans tout le quartier Confluence.

  • Jean-Baptiste Lavigne le 6 mars 2016 10h03

    NUISANCES A TOUS LES ETAGES ! OPPOSES A L’IMMENSE MACHIN DU SYTRAL !

  • BC le 4 mars 2016 13h02

    L’architecte s’est fait plaisir avec cet immense machin et le Sytral est tombé dans le panneau. Évitez ce désastre – réveillez vous vite MM. Le Faou et Passi !

  • BC le 4 mars 2016 13h02

    Je comprends la colère des habitants du quartier depuis la réunion publique. Pourquoi rajouter au projet des sheds inutiles de 3 m de haut !! devant les fenêtres des appartements (d’ailleurs les anciens sheds ne dépassaient pas 1 mètre) ? Et en plus on devrait payer cela avec nos impôts ?!

  • Virginie69002 le 3 mars 2016 21h29

    Bonjour. J’habite à proximité de l’îlot bichat et je suis moi aussi extrêmement choquée par ce projet !! Le bâtiment est d’une surface et d’une hauteur colossales et sans rapport avec l’objectif final de garer et réparer des bus.
    Des bus à imperial chez les TCL ?!!!

    • mobiles@sytral.fr le 4 mars 2016 9h23

      Bonjour,
      Comme déjà précisé, le bâtiment comporte deux niveaux qui doivent être suffisamment hauts pour permettre d’effectuer les opérations de maintenance. Le bâtiment fait entre 13 et 16 mètres selon la hauteur des sheds et la hauteur autorisée est de 19 mètres. L’architecte a conçu un bâtiment adapté aux besoins fonctionnels et à l’environnement immédiat.
      Nous vous proposerons dans une prochaine édition de Mobiles, un reportage plus fourni qui vous permettra de mieux appréhender le projet.
      Cordialement

  • Villeneuve le 2 mars 2016 8h47

    Merci, mais on croit rêver. Pourquoi faire un batiment de plus de 10 mètres de haut pour garer des bus ? Quand on sait qu’un bus mesure moins de 2,90 m en hauteur et que vous voulez les stationner sur 2 niveaux, on calcule vite la gabegie !

    • mobiles@sytral.fr le 2 mars 2016 16h26

      Bonjour,
      Le bâtiment comporte deux niveaux qui doivent être suffisamment hauts pour permettre d’effectuer les opérations de maintenance. Cette information devrait vous permettre de réviser votre calcul et peut-être votre appréciation.
      Cordialement

  • baldou le 1 mars 2016 23h55

    dommage de ne rien conserver sur la rue bichat

  • Pierre4L le 1 mars 2016 18h57

    Où se trouve l’entrée / sortie du dépôt pour les bus? On voit les quatre côtés dans les deux dessins, mais aucun ne montre cela clairement. Si ce sont les deux grilles vues sur le façade Suchet, le trottoir n’est pas dénivelé et il n’y a aucune marquage sur la chaussée. Du coup, dans ce cas l’arrêt de bus montré là serait très mal situé.

    • mobiles@sytral.fr le 2 mars 2016 15h50

      Bonjour,
      Les bus effectueront leurs entrées et sorties depuis la rue Bichat. Le trottoir sera réaménagé pour garantir la sécurité des piétons. Les ouvertures « historiques » de la rue Suchet sont conservées pour maintenir l’état initial mais ne serviront pas pour l’exploitation au quotidien.
      Cordialement

  • Olivero Colette le 1 mars 2016 18h40

    Excellente initiative de conserver ce dépôt de bus en le rénovant !
    Pas de perte d’argent pour aller chercher les voyageurs !
    Encombrements extérieurs évités ! Gain de temps, gain d’argent !
    Est-ce que la navette S1 aura plus de fréquences rapprochées avec ce dépôt à proximité ??? Depuis la cadence à douze minutes entre chaque passage, c’est trop long… Il faudrait déjà améliorer le confort de cette attente par une possibilité de s’asseoir à chaque arrêt où il n’y a pas d’abri bus… Cela pourrait être fait de chaque côté des poteaux soutenant le cadre des horaires… Cet aménagement est fortement souhaitable et serait fort apprécié !!!

    • mobiles@sytral.fr le 3 mars 2016 18h29

      Bonjour,

      la ligne S1 devrait effectivement être réorganisée dans le cadre des travaux de réaménagement du pôle d’échanges de Perrache et de la fermeture de la voûte Ouest. Des études sont en cours et aucune proposition n’est pour l’heure formulée. Chaque modification est soumise à la commission d’adaptation de l’offre, qui se réunit deux fois par an (à l’automne et au printemps).
      Concernant les abris, il s’agit d’une compétence de la Métropole.
      Cordialement

  • Felicioli le 1 mars 2016 17h13

    Bonjour,
    Merci pour ces infos mais j’habite au 12 Quai Rambaud et j’aimerais savoir pourquoi nous n’avons pas été informés en amont de « l’organisation » d’une réunion « publique » le 16/02 ?! Je n’ai vu aucun affichage, et je n’ai reçu aucun courrier des tcl ou de la mairie. Nous trouvons cela inadmissible, tout comme ce projet complétement démesuré.

    • mobiles@sytral.fr le 2 mars 2016 16h20

      Bonjour,
      Une invitation a été distribuée début février dans 600 boites aux lettres du secteur pour informer les riverains. Cette information a été transmise et relayée par la mairie, par les conseils de quartier, par le site internet du sytral et par voie de presse, notamment dans le Progrès. Nous regrettons que vous n’ayez pas été informés. Une prochaine réunion consacrée au projet sera organisée en 2017.
      Cordialement

  • Xavier le 1 mars 2016 15h27

    La métamorphose du quartier Perrache/Confluence est en cours ! Félicitations aux pouvoirs publics et à la SPL Confluence. En revanche il reste à expliquer au Sytral que l’on se passera bien volontiers de cette gigantesque verrue sur nos quais de Saône !

  • Magalie D. le 1 mars 2016 11h59

    Bonjour,
    Merci pour cet article clair.
    Avez vous des informations concernant le toit du bâtiment : à quelles hauteurs coté rue Collonge et Quai Rambaud va monter le dépôt ? les formes rappelant les anciens bâtiments de l’ilot Bichat + les panneaux photovoltaïques présentés sur la vue 3D seront-ils conservés dans le projet final ?
    Bien cordialement,

    • mobiles@sytral.fr le 2 mars 2016 16h13

      Bonjour,
      La construction fait 22 m au point le plus haut du quai Rambaud, en alignement de la façade existante, avec un jeu de terrasses du côté de l’immeuble voisin.
      Rue Collonges, l’immeuble culmine à 13m (contre 19 autorisés).
      Sur l’ensemble de la parcelle le bâtiment fait entre 13 et 16 mètres selon la hauteur des sheds (formes rappelant l’ancien bâtiment) qui sont aménagés pour faire un paysage de « vagues » vertes. Les panneaux photovoltaïques font partie du projet.
      Cordialement

  • Priscilla U le 1 mars 2016 10h45

    Le nom de l’architecte ?!

    • mobiles@sytral.fr le 1 mars 2016 10h58

      Bonjour,
      L’architecte du bâtiment est Ferrand – Sigal.
      Cordialement

  • Perrayon le 29 février 2016 15h14

    Stationner des bus sur un terrain de 8500 m2 au sol, en plein cœur du 2ème arrondissement est une véritable aberration économique. Où est la logique financière à stocker des bus dans l’hyper centre de Lyon ? Sans parler des fortes nuisances sonores et environnementales générées par ce dépôt (actuellement la flotte de bus du Sytral est toujours thermique / sans compter le fait de devoir chauffer un immense bâtiment de 15 mètres de haut afin de stocker des bus au chaud)… Bravo pour ce projet urbain aussi dispendieux que nocif pour la qualité de vie des riverains.
    J. Perrayon

    • mobiles@sytral.fr le 1 mars 2016 11h15

      Bonjour,
      Merci pour votre aimable message.
      Il est très utile pour le SYTRAL de disposer de dépôts de bus en ville pour éviter les kilomètres « haut-le-pied », c’est à dire réalisés à vide avant et après la prise de service. Cela permet de gagner du temps, d’économiser du carburant, et de limiter la congestion du trafic et la pollution atmosphérique. Si vous multipliez le nombre de courses par le nombre de véhicules, 364 jours par an, la logique est évidente.
      Ainsi le SYTRAL a des dépôts à Lyon 3, Lyon 8, Caluire, Vaise… et Perrache.
      Le nouveau bâtiment est couvert mais ne sera pas chauffé, hormis les bureaux. Ce projet architectural est très qualitatif et ne nuira certainement pas à la qualité des riverains comparée à la situation actuelle, bien au contraire.
      Cordialement

Revenir en haut de page