Les déviations de réseaux d’eau et d’assainissement ont débuté. Il s’agit de travaux préliminaires à l’aménagement du double site propre (couloir réservé) de la ligne C3.

Le SYTRAL a édité la lettre du projet C3 distribuée à 15 000 exemplaires dans les boites aux lettres des riverains fin janvier. Ce document, également disponible en mairie, présente le projet, le calendrier prévisionnel des travaux mais aussi le dispositif d’information mis en place pour les riverains (site internet, page facebook et compte twitter, coordonnées du chargé de communication projet) et pour les clients du réseau TCL (inscription à la newsletter pour suivre les incidences sur la ligne C3 et les lignes empruntant l’itinéraire).

Axel Sabouret, chef de projet, explique les objectifs du projet, la nature des premières opérations ainsi que les incidences sur l’exploitation de la ligne C3 et de la C13. Reportage.

Partager sur Google+

Il y a 6 commentaires Ajoutez le vôtre

  • PAUL Gabriel le 21 février 2016 16h18

    Couloir transports en commun Crs Lafayette
    Le Crs Lafayette est un axe ouest-est avec un trottoir sud et un trottoir nord

    Il est dommage que le ou les couloirs destinés aux transports en commun, (C3 et tramway T3 plus tard) sur le cours Lafayette, soient prévus coté nord, et les arbres coté sud.

    Les platanes et autres seraient bien plus utiles coté nord (ces arbres sont des feuillus), ils pourraient de faire de l’ombre en été, pour les piétons, et sur les façades des immeubles (climatisation naturelle).
    L’hiver sans feuille être beaucoup plus discret.
    Coté sud, ils sont bien moins utiles, car les immeubles font déjà de l’ombre toute l’année, en plus je crains me que cela ne nuise à la croissance des arbres.

    • mobiles@sytral.fr le 22 février 2016 11h21

      Bonjour,

      Le choix de l’implantation du couloir réservé au nord a été décidé après étude de toutes les configurations. Au nord, l’implantation est plus propice et moins dangereuse. La position centrale n’est pas possible, du fait du sens unique de circulation des automobiles. Au sud, l’implantation présentait trop de risques au vu du code de la route : le trolleybus aurait roulé « à l’anglaise » vis à vis des automobiles, ce qui est dangereux lorsqu’elles tournent à droite.
      L’implantation des arbres a été préférée au sud, pour ne pas interférer avec les lignes aériennes d’alimentation. En outre, elle permet d’obtenir des trottoirs équilibrés.

      Cordialement

  • Gaufre le 13 février 2016 21h03

    Il faudra à la fin qu’il passe par la rue Pierre Louis Bernaix et le boulevard Eugène Reguillon, dans les deux sens pourquoi pas.
    Car oui, beaucoup de gens prennent le bus là bas.

  • C17 le 2 février 2016 20h16

    c’est pas un jargon, c’est le vrai vocabulaire, fallait suivre en cours de français au lycée !!!!

  • Soumille Brice le 1 février 2016 19h56

    Bus thermique ? Voies « propres » ? Si vous pouviez éviter de jargonner, ce ne serait pas plus mal… Bus à gazole et voir de bus, tout le monde comprendrait. Le terme « propre »est d’ailleurs… particulièrement impropre, vu que ces voies dites de bus sont aussi utilisées par les taxis, les pompiers, etc.

    • mobiles@sytral.fr le 3 février 2016 14h50

      Bonjour,

      Il est vrai qu’il existe des termes techniques et un « jargon » propres au domaine des transports. Nous l’utilisons avec parcimonie mais prenons note de votre aimable remarque. Nous nous efforcerons d’être toujours compréhensibles de nos lecteurs.
      Cordialement

Revenir en haut de page