Nouvelle baisse de l’usage de la voiture au profit notamment des transports en commun et de la marche à pied. Ces premiers résultats confortent les choix opérés depuis une vingtaine d’années.

L’usage de la voiture est passé de 52 % en 1995 à 48 % en 2006 et enfin à 42 % en 2015. Dans le même temps la part des transports en commun a progressé de 13 % (1995) à 15 % (2006) et jusqu’à 19 % (2015).

Dans le centre de l’agglomération (Lyon et Villeurbanne) la part de la voiture (26 %) et des transports en commun (25 %) sont désormais semblables : une performance.

Interview de la responsable du projet.

Partager sur Google+

Il y a 3 commentaires Ajoutez le vôtre

  • Pral Daniel le 6 février 2016 17h43

    Pourquoi ne pas augmenter la capacité du parking de la gare de Vénissieux ligne D ???
    Le terrain adjacent est disponible, et utilisable à peu de frais ( goudron et lampadaires sont en place ) les trottoirs ne sont pas des parkings.
    Pas de stationnement = pas de transport en commun, pour rejoindre le centre.

    • mobiles@sytral.fr le 8 février 2016 9h44

      Bonjour,

      Il n’est pas prévu d’augmenter la capacité des parcs relais existants. Celui de Vénissieux, mis en service en 2006, dispose d’une grande capacité : 734 places.
      Il est utile de rappeler que le SYTRAL propose la plus belle offre de parc relais de France (7 000 places), et que cela a un coût. En investissement, une place de stationnement s’élève à 25 000 € en moyenne pour un parc en ouvrage (hors foncier) ; et à 3 000 € pour un parc au sol (toujours hors foncier). Et en fonctionnement, il faut compter 340 € par place et par an !
      Cordialement

  • PAUL Gabriel le 18 janvier 2016 11h37

    Afin de poursuivre la diminution de l’utilisation de l’automobile, il faudrait que la desserte de Saint Exupéry (gare et aéroport) se face par TCL (tram T3 et bus) à la place de Rhônexpress (transport spécifique d’un coup de fonctionnement très élevé malgrés un chiffre d’affaire de 13 à 14 millions d’euros dont une subvention de 3,25 millions d’euros).

    En 2015 c’est, à St Ex, 900 milles passagers pour les TGV et 8,5millons pour l’AVION. Rhônexpress au tarif exorbitant ne supprime que 1,1 millions de voitures par an.

    Si la desserte de ST Ex était réalisée par TCL, cela pourrait représenter 4 à 5 millions de voitures en moins par an.
    A ce jour, en voiture, d’Hôtel de ville Lyon à Saint Exupéry (45minutes 30Km) avec Métro et « T3 terminus St Ex » (40mn 25Km).

Revenir en haut de page