Une étape importante vient d’être franchie : l’approbation de l’avant projet. En d’autres termes, il s’agit du « cahier des charges » qui sera remis aux entreprises dès début 2017 pour qu’elles formulent une offre.

Cela signifie qu’on a désormais une vision suffisamment précise du prolongement et de tous les aménagements, notamment du pôle multimodal du terminus à Saint-Genis Laval – Hôpitaux Sud.

Rodolphe Guyon, le directeur du développement du SYTRAL, met en perspective ce temps dans le calendrier global et précise les dernières évolutions.

photo : perspective de la station Oullins centre / Meyles, Atelier Schall, AZC

Partager sur Google+

Il y a 2 commentaires Ajoutez le vôtre

  • PAUL Gabriel le 12 janvier 2017 20h07

    Que de temps perdu !!! 10ans entre 2013 arrivée à Oullins, et 2023 prolongements de 2,5 km aux Hôpitaux sud.
    La 1ère mise en service du Metro à LYON 1978, la dernière extension à Oullins 2013, soit 35ans pour un réseau de 32,05Km, ce qui donne une extension moyenne de près d’un kilomètre par an. Je pense que le rythme qui avait prévalu jusqu’au dernier plan de mandat s’effondre avec le plan de mandat actuel et futur.
    Autre demande :
    Les 30 nouvelles rames de métro qui vont être achetées à Alstom seront climatisées.
    J’espère que les deux stations de métro, « Oullins centre » et « Hôpitaux » seront aussi climatisés.

  • Possety Andrée le 4 janvier 2017 20h41

    Le métro à Lyon-Sud c’est bien mais pourquoi ne pas envisager dès à présent un futur prolongement jusqu’à la gare de Brignais, afin d’assurer une liaison directe avec la ligne du tram-train qui, pour l’heure, assure le trajet Lyon – Saint-Paul – Brignais et qui pourrait être prolongée jusqu’à Givors, en passant par Grigny, offrant ainsi aux populations de ces deux villes de la Métropole un accès bien meilleur à Lyon et à ses villes périphériques.

Ajoutez votre commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués par *

Revenir en haut de page