Le SYTRAL porte une longue tradition d’innovation. Depuis le 1er funiculaire en 1862 jusqu’au 1er métro automatique à grand gabarit, la ligne D en 1992, d’immenses progrès ont été réalisés en partie grâce à l’audace, l’innovation… C’est un héritage et une tradition que nous devons cultiver pour être en pointe et maintenir un service public de grande qualité.

Aujourd’hui, le SYTRAL encourage toujours l’innovation comme l’illustre cette édition estivale de Mobiles. Elle peut être technique et concerner l’information voyageur : c’est le cas avec ces bornes, appelées « beacons », déployées sur le début du cours Lafayette ou encore avec la carte interactive développée pour les clients du réseau Cars du Rhône.

De l’innovation conceptuelle aussi pour permettre la définition et la production de l’offre comme à l’occasion de l’Euro 2016. Comme en témoigne ce reportage de l’exploitation des navettes qui desservent le stade les jours de matchs et transportent plus de 30 000 supporters en un temps restreint ! Un point de vue « intérieur » sur un schéma nouveau et sur la mobilisation des agents qui a été totale pour garantir le succès de l’événement.

Innovation toujours avec le nouveau réseau Libellule qui s’étend à l’ensemble de l’agglomération de Villefranche-sur-Saône à partir du 29 août !

Enfin, vous pouvez découvrir la rénovation de Charpennes : le chantier est en cours, vous pouvez d’ores et déjà apprécier les « couleurs » de cette importante station de métro.

Si vous avez la chance de partir cet été, et d’emprunter Rhônexpress pour vous rendre à l’aéroport Saint-Exupéry, consultez l’article consacré aux offres anticipées et profitez-en !

Je vous souhaite une bonne lecture de votre magazine, un très bel été et vous donne rendez-début septembre.

 

Annie Guillemot

Présidente du SYTRAL

 

Partager sur Google+

Il y a 3 commentaires Ajoutez le vôtre

  • PAUL Gabriel le 6 juillet 2016 12h24

    Innovation
    « Le SYTRAL porte une longue tradition d’innovation. Depuis le 1er funiculaire en 1862 jusqu’au 1er métro automatique à grand gabarit, la ligne D en 1992, d’immenses progrès ont été réalisés en partie grâce à l’audace, l’innovation… C’est un héritage et une tradition que nous devons cultiver pour être en pointe et maintenir un service public de grande qualité »

    Dans la continuité vous pouvez être porteurs de projets innovents.
    Pour le Tramway passage de rames de 2,40mètres de large et 32 mètres de long à des rames de 2,65mètres de large et 43 mètres de long.
    A mettre en place au niveau des infrastructures pour T6 et à réaliser le plus rapidement possible pour T3 avec les nouvelles commandes de rames en cours et avenir.
    Sur T3 une douzaine de stations à modifier légèrement pour supporter un gabarit de 2,65mètres.
    Gain de capacité, de confort, de possibilités d’aménagement.
    Merci Mme la présidente d’être aussi innovatrice que vos prédécesseurs.

  • PAUL Gabriel le 5 juillet 2016 11h13

    Bonjour
    Tram T6
    Tracé OK
    Sur le réseau Métro-tram la distance moyenne entre deux arrêts varie en général de 500 à 1000mètres.
    Pour avoir un bon ratio, desserte, temps de parcoure, et cout de réalisation, il faudrait que T6 respecte cette règle actuellement pratiqué sur le reste du réseau.
    Hors avec 14 stations il me semble que 3 stations (Beauvisage Pressence, Grange rouge Santy, Mermoz Moselle) sont trop proche dans la station précédente et de la station suivante.

    Beauvisage Pressence est à 457mètres de la station précédente et 302mètres de la station suivante.
    Grange rouge Santy est à 550mètres de la station précédente et 459mètres de la station suivante.
    Mermoz Moselle est à 363mètres de la station précédente et 366mètres de la station suivante.

    Ceci aura pour conséquence une perte de temps de 3minutes sur une duré de trajet de 21minutes.
    Autres conséquence la création de ces 3 stations représentera un surcout de plus de 10 millions d’euros sur le projet.

    Pour la prolongation, il aurait été utile que T6 dès fin 2019, se prolonge sur 2Km environ jusqu’au métro A.
    Ce complément d’itinéraire sur 2Km pourrait se faire :
    – Bd Pinel puis rue du Vinatier, un premier arrêt route de Genas distance 540mètres
    – Rue Emile Decorps avec un second arrêt après l’intersection avec la ligne tram T3 distance 510mètres (a noter qu’il faudrait créer un arrêt supplémentaire sur T3 au niveau de la rue Max Barrel 700métres de l’arrêt Gare de Villeurbanne et 760mètres de l’arrêt Bel Air Les Brosses)
    – Rue Emile Decorps puis rue Pierre Baratin un troisième arrêt avant ou après l’intersection avec la rue Léon Blum distance 360mètres (interconnexion avec C3)
    – Rue Pierre Baratin puis rue du 4 Aout un quatrième arrêt avant ou après l’intersection avec le Cours Emile Zola distance 600mètres (interconnexion avec le métro A station Cusset)

    Globalement T6 aurait 15 stations, longueur 8,7Km, temps de parcours 24 à 25minutes, 9 correspondances (Métro B et T1, puis T4, puis métro D, puis T2 et T5, puis T3, puis C3, et enfin métro A).
    Cela augmenterait la fréquentation actuellement prévue à 24 000 voyageurs par jour.
    Sont cout prévu actuellement à 160millions d’euros pourrait passer à 200 voir 220 millions d’euros mais vu que :
    – le SYTRAL se désendette d’environ 100millions d’euros par an
    – que les taux d’interert sont extrêmement bas actuellement
    – que les agence de notation ont encore augmenté ressament la note financière du SYTRAL.
    Je pense que cela ne devrait pas poser de problème pour financer cette réalisation.

    Je n’ai pas lu la totalité du document d’enquête, mais j’espère, que cette nouvelle ligne sera compatible avec des Tram de 2,65mètres de large et 43mètres de long, idem à ce qui est réalisé à Montpellier, ou à Paris sur la ligne T3.

  • GERVAIS Rémy le 1 juillet 2016 18h23

    « Si vous avez la chance de partir cet été, et d’emprunter Rhônexpress pour vous rendre à l’aéroport Saint-Exupéry » … hé hé … quelle légèreté dans le propos.
    Non ! c’est avant que j’avais la chance car « Les Cars du Rhône » me rendaient un service axtraordinaire entre Meyzieu Z.I. et l’aéroport pour 2€ le trajet ! … la ligne fut absorbée par les TCL en septembre 2015, et donc utilisable avec un simple ticket TCL , pour finalement disparaître au 1er janvier 2016 … non respect d’une clause de non concurrence avec un Rhônexpress à plus de 15 € le trajet ! Comment peut-on aussi peu respecter le citoyen Lyonnais, innocemment parler d’innovation et faire semblant de flatter cette navette honteusement chère ?

Revenir en haut de page