C’est une équipe nouvellement élue et largement renouvelée que j’ai l’honneur de présider à la tête du Sytral depuis début septembre. Notre engagement est total pour développer, moderniser, diversifier l’offre de transports en commun sur l’aire lyonnaise.

En 2019, les grands lyonnais ont subi, 40 jours durant, des pics de pollution de l’air bien au-delà des seuils critiques. Notre priorité est de proposer une alternative solide, crédible et efficace à la voiture individuelle. Cette alternative doit être proposée au maximum d’habitants de nos territoires, à l’habitant du centre de l’agglomération, comme à celui qui habite en périphérie ou à l’extérieur de la métropole de Lyon.

Nous voulons que l’amélioration de l’offre soit profonde et rapide. Cette ambition se traduira par un investissement historique dans les transports en commun.

A très court terme, nous renforçons l’offre avec le prolongement du tramway T2 pour desservir la Confluence, l’arrivée du T7 à Décines accompagné du renforcement de T3.

Nous améliorerons de 20% l’offre de bus d’ici trois ans, en développant les sites propres, en augmentant la fréquence et l’amplitude horaire du service et en mettant en place des navettes express. Nous réaliserons également 60 km de nouvelles lignes bus ou tram.

A plus long terme, nous étudierons la pertinence de modes de déplacement plus innovants comme les télécabines efficaces pour la desserte de nos zones de reliefs ou le franchissement de nos deux fleuves.

Nous lancerons également des investissements structurants pour les quinze prochaines années comme le Réseau Express Métropolitain et le plan Métro.

S’agissant du métro, plusieurs possibilités existent : la ligne E, déjà étudiée, mais aussi la prolongation des lignes A, B ou D. Nous organiserons un débat public pour que l’on puisse établir en toute transparence quelle est la ligne la plus utile aux habitants et aux travailleurs de notre territoire.

Nous mettrons également en place des comités d’usagers afin que ces derniers soient étroitement associés aux grandes décisions du Sytral.

Dans la période sanitaire très tendue que nous connaissons, je tiens enfin à remercier très chaleureusement les 140 agents du Sytral et les 5 000 salariés de nos délégataires qui ont assuré, durant toute la crise et aujourd’hui encore, la continuité du service des TCL, Cars du Rhône, Libellule, Rhônexpress et Optibus. Leur engagement est exemplaire pour nous garantir les meilleures conditions de voyage malgré les contraintes. Plus que jamais, respectons-les, remercions-les.

 

Bruno BERNARD

Président

Partager cet article

Partager sur Google+

Il y a 2 commentaires Ajoutez le vôtre

  • BEROARD Laurent le 9 octobre 2020 7h59

    Bonjour,
    J’habite sur le territoire de la métropole, dans le Val de Saône et je travaille dans le quartier préfecture.
    Je circule en 2 roues car l’offre TCL multiplie par un facteur 3 mon temps de trajet domicile/travail.
    Ayant débuté ma carrière en région parisienne, je suis néanmoins convaincu de l’intérêt d’amener les gens à emprunter les transports en commun…..A condition que l’offre s’améliore avant de punir les gens !
    Je m’explique :
    1- Sur la rive droite de la Saône au niveau de Collonges au Mt D’or, vous venez de supprimer la voie réservée au bus/vélos pour la remplacer par une large piste ciclable….. Allongeant de fait le trajet des personnes qui empruntent les bus…. Bravo !
    2-La ligne SNCF Lyon -Trévoux, inutilisée depuis la fin des années 90 fait l’objet de discussions depuis au moins 15 ans…. remise en état pour proposer une offre de transport guidé, bus à haut niveau de service dont les arrêts amèneront toutefois les gens à prendre leur voiture pour rejoindre l’arrêt le plus proche de leur domicile, mais situé sur la commune d’à côté…..
    Aucun projet ne voit le jour alors que l’espace est totalement libre. Bien pensé, son aménagement permettrait pourtant de fortement réduire la circulation dans le Val de Saône en direction du centre de Lyon.
    Je pense que les gens ne sont pas défavorables à prendre les transports en commun. Mais le facteur temps est aujourd’hui prépondérant dans leurs choix de déplacements. C’était déjà le cas lorsque j’ai commencé à travailler il y à 30 ans en région parisienne

  • Vaillant Jean-François le 7 octobre 2020 19h39

    Nous attendons avec impatience le métro E pour l’ouest lyonnais; c’est absolument indispensable pour ne plus subir les éternelles bouchons de cette zone.
    Merci.

Ajoutez votre commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués par *

Revenir en haut de page