Le SYTRAL innove en mettant en place des « marches exploratoires« . C’est une démarche participative et très pragmatique pour améliorer la sécurité des femmes.

5 « ambassadrices de ligne » volontaires ont effectué des marches – de jour comme de nuit – avec les services du SYTRAL et du réseau TCL. Elles ont établi un diagnostic sur le terrain et formulé des propositions concrètes pour améliorer la situation et le sentiment d’insécurité sur leur ligne (la 7) : éclairage, propreté, vidéo-protection, ponctualité mais aussi divers aménagements autour des arrêts…

Cette première expérience s’est révélée très constructive et a déjà porté ses fruits. D’autres améliorations suivront et l’expérience est renouvelée sur la ligne C14.

Reportage sur le terrain !

Partager sur Google+

Il y a 4 commentaires Ajoutez le vôtre

  • Rosset Céline le 6 octobre 2016 15h51

    Bonjour,
    j’étais très agréablement surprise de voir la campagne « Stop au harcèlement dans les transports publics » arriver à Lyon (affichage en bus). Mais déçue que le Sytral semble ne s’intéresser qu’à quelques lignes de bus, même si l’action à le mérite d’exister.
    Il me semble qu’une bonne prévention serait déjà de lever le tabou dans tout le réseau. Pourquoi pas un rappel des peines encourues par de l’affichage au même endroit que celui du règlement intérieur dans le métro, ou celui pour les bagages abandonnés ?

    • mobiles@sytral.fr le 6 octobre 2016 16h05

      Bonjour,
      Merci pour votre message. Le SYTRAL s’est engagé fortement sur le sujet dans le cadre de la Stratégie Territoriale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance dès 2014. Il a naturellement relayé la campagne nationale « stop au harcèlement » en 2015 mais il a également initié les marches exploratoires qui conduisent dès aujourd’hui à des actions d’améliorations sur l’ensemble du réseau (même si le diagnostic est réalisé par ligne) et prochainement à une nouvelle campagne de communication.
      Cordialement

  • Gilles de vivais le 4 octobre 2016 22h32

    On pourrait également mettre à disposition des femmes des gardes du corps pendant qu’on y est! Qui va encore payer la facture?

    • mobiles@sytral.fr le 6 octobre 2016 9h29

      Bonjour,
      Il s’agit d’améliorer les conditions de transport des femmes et le sentiment d’insécurité qu’elles peuvent ressentir dans certaines conditions. Les actions entreprises dans ce projet profitent d’ailleurs à la sécurité de tous les voyageurs et ne sont pas particulièrement coûteuses. Il semble que vous n’ayez pas bien compris le sujet. Nous vous invitons à en prendre connaissance une nouvelle fois.
      Cordialement

Revenir en haut de page