Le SYTRAL est résolument engagé à accompagner l’usage du vélo en complémentarité avec les transports collectifs, pour instituer une alternative à l’autosolisme.

« Développer l’usage des transports collectifs tout en favorisant les déplacements à vélo doit nous servir de guide dans la structuration de nos projets. C’est par une approche globale des questions de mobilités que nous pourrons lutter plus efficacement contre la pollution et proposer à nos habitants des solutions ambitieuses avec notamment le développement d’infrastructures facilitant le passage d’un mode à l’autre en toute sécurité », déclare Bruno Bernard, président du SYTRAL.

Le plan d’actions qui vient d’être adopté se décline en plusieurs axes :

  1. Atteindre dans le futur Plan de Mobilité des territoires lyonnais une part modale plus importante que celle visée au niveau national (12% en 2030).
  2. Les infrastructures, équipements et matériels : garantir la meilleure cohabitation entre transports collectifs et vélo et développer l’intermodalité vélo – transports collectifs. Le SYTRAL se fixe comme objectif de proposer la cohabitation la plus sécurisante possible dès lors que les bus et les vélos partagent la même voirie.
    Le SYTRAL va par ailleurs quadrupler d’ici la fin du mandat le nombre d’emplacements vélos sécurisés, passant ainsi de 600 à 2500 places, déployées notamment dans les pôles  dans les parcs relais et les pôles d’échanges multimodaux. Enfin, des expérimentations seront menées pour l’emport de vélos dans certaines lignes de bus du réseau TCL, à l’instar de l’expérimentation en cours dans les tramways.

Partager cet article

Partager sur Google+

Aucun commentaire pour l'instant
Ajoutez le vôtre

Ajoutez votre commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués par *

Revenir en haut de page