La fréquentation du métro lyonnais a bondi de 20 % depuis 2010. Et les prévisions d’évolution sont comparables d’ici 2023… Pour répondre à cette demande, le SYTRAL mène un projet ambitieux, nommé « avenir métro », qui mêle achat de nouvelles rames et développement de nouveaux systèmes de pilotages automatiques. C’est un investissement majeur : 430 millions d’euros jusqu’en 2023, dont 350 M€ au cours de ce mandat.

L’objectif est d’augmenter la capacité des lignes A (+ 12 %), B (+ 30 %) et D (16 %) à l’horizon 2020. Le principe est de renouveler l’ensemble des métros de la ligne B qui seront entièrement automatisés.
Les actuelles rames viendront renforcer la ligne A, équipée d’un matériel de même génération.
La ligne D sera renforcée en 2023 avec des nouveaux métros et son système de pilotage automatique sera renouvelé.

Le marché de fourniture des 30 nouvelles rames de métro a été remporté par Alstom pour un montant de 140 M€. Elles seront mises en service entre 2019 et 2023.

Interviews au sortir de la conférence de presse du 3 avril.

D’abord Edwige Besse-Barci, directrice de l’équipement et du patrimoine du SYTRAL, qui explique les phases du projet.

Puis Régine Charvet Pello, Directrice de RCP Design, nous présente le travail mené avec Alstom pour concevoir ces nouvelles rames en « boa », dans lesquelles on pourra circuler librement sur toute la longueur.

 

 

 

Partager sur Google+