C’est une première en France ! En collaboration avec le Grand Lyon, le SYTRAL teste actuellement un couloir de bus dynamique sur une partie de l’avenue Lacassagne.

Cette innovation consiste à passer d’un partage spatial à un partage temporel de la voirie. On affecte temporairement une voie de circulation « générale » aux seuls bus lorsqu’ils approchent.

La signalisation est effectuée par l’allumage de LEDs implantées dans la chaussée et de panneaux à messages variables indiquant aux automobilistes de quitter la voie bus.

L’objectif est de concilier un service optimal pour les transports collectifs et le trafic automobile dans de bonnes conditions, notamment aux heures de pointes.

L’expérimentation prendra fin en mars 2017 et un bilan sera dressé à l’issue. Reportage.

Partager sur Google+

Il y a 1 commentaire Ajoutez le vôtre

  • Garnier Jean-Louis le 1 février 2017 14h25

    C’est un progrès !
    J’ai habité en Allemagne (à Hanovre, Basse Saxe) dans les années 70 et je prenais le tramway chaque jour. Les tramways circulaient naturellement dans la circulation : pas de couloir réservé, et ça se passait bien.
    Donc il ne faut pas présenter ça comme une innovation : c’est plutôt que nous essayons de rattraper notre retard nos voisins plus au nord.
    La techno peut apporter un plus (lampes LED clignotantes).

Revenir en haut de page