Nous nous souviendrons longtemps de l’année 2015 : douleur, recueillement mais aussi rassemblement de notre Nation autour des valeurs qui nous rassemblent : Liberté, Egalité, Fraternité mais aussi Laïcité.

Tous ensemble, il faut continuer d’aller de l’avant en 2016. Chacune et chacun, nous pouvons agir, nous devons continuer d’agir pour donner à nos enfants un monde meilleur.

En 2016, le SYTRAL avance. Avec la desserte du stade de l’OL qui accueille le 1er match le 9 janvier, le projet du prolongement du métro B aux hôpitaux sud qui progresse. Après l’enquête publique, nous venons de publier un document d’information que je vous invite à découvrir. Quant aux travaux du projet d’amélioration de la ligne C3, ils vont débuter dans les semaines à venir.

Enfin concernant le réseau Libellule de l’agglomération de Villefranche-sur-Saône, un nouveau contrat vient d’être signé pour les six ans à venir.

Nos efforts porteront encore sur l’amélioration de l’accessibilité pour renforcer la mobilité de tous.

Avec les meilleurs vœux de toute l’équipe du SYTRAL pour cette nouvelle année.

Annie Guillemot

Partager sur Google+

Il y a 7 commentaires Ajoutez le vôtre

  • Michaël K. le 20 février 2016 21h56

    Et pourquoi pas une reprise de la ligne Rhônexpress par TCL + SNCF, à la manière des RER à Paris? Chacun y aurait un intérêt : TCL étendrait l’ampleur du tram 3 pour joindre l’aéroport depuis le centre de Lyon au tarif TCL et ainsi jouer son rôle de service public; SNCF ferait une navette abordable entre Part Dieu et St-Exupéry pour que l’offre Ouigo soit enfin attractive au départ et à l’arrivée du centre de Lyon…

    • mobiles@sytral.fr le 22 février 2016 10h27

      Bonjour,
      La ligne Rhônexpress est exploitée sous forme d’une concession, contractée entre le département et la société Rhônexpress.
      Le SYTRAL a repris ce contrat depuis 2015 lorsque son périmètre de compétence a été élargi. Il l’assume désormais et il n’est pas possible d’y associer la SNCF. Le modèle parisien n’est pas transposable dans ce contexte.

      Cordialement

  • Jacquet Thomas le 12 janvier 2016 14h33

    Bonjour,

    Je voudrais savoir ou en était le projet du tramway T6 et ce que les travaux doivent commencer Mi-2016

    Cordialement

    • mobiles@sytral.fr le 12 janvier 2016 14h58

      Bonjour,
      La prochaine phase du projet est l’enquête publique, qui débutera en juin 2016 à priori. Les premiers travaux préliminaires (déviations de réseaux) sont programmés pour fin 2016.

      Cordialement

  • PAUL Gabriel le 7 janvier 2016 9h44

    Au 1er Janvier la desserte par le réseau TCL de Saint Exupéry a été supprimée. Sont concernés les utilisateurs de l’Aéroport mais aussi ceux de la gare TGV ainsi que les salariés et leur entreprise située sur le site.
    Les entreprises travaillant à ST Ex ne faisant plus partie du PTU (périmètre de transport urbain) n’auront plus à payer le VT (versement transport) (1,85% de la masse salarial pour les plus de 9 salariés)

  • Gabriel PAUL le 5 janvier 2016 15h51

    Au 1er Janvier la desserte par le réseau TCL de Saint Exupéry a été supprimée. Sont concernés les utilisateurs de l’Aéroport mais aussi ceux de la gare TGV ainsi que les salariés travaillant sur le site.
    Afin de compenser les conséquences négatives de cette décision je vous propose de lire ma proposition ci-dessous.

    Remplacement de Rhônexpress par le Tram T3 avec terminus à Saint Exupéry (une bonne affaire).
    Rachat du contrat Rhônexpress par le SYTRAL (120 millions d’euros, dont 65 millions pour l’infrastructure).
    Desserte de Gare Part-Dieu à Gare St Exupéry et aéroport par T3 au tarif TCL.
    Temps de parcourt passant de 29 minutes à 34 minutes (suppressions du moyen de transport spécifique).
    Revente du matériel roulant (26 millions d’euros pour les 6 rames Talgo).

    Plusieurs avantages :
    1° diminution du cout de transport pour les 4000 à 5000 salariés travaillant sur le site de St Ex ainsi que pour leurs employeurs qui participent.
    2° économie pour la collectivité ‘(nos impôts) de 3,25 millions d’euros par an qui sont versé à la société gestionnaire de Rhônexpress.
    3° actuellement les 70 salariés de Rhônexpress représente une charge de 2 millions d’euros par an. L’intégration de ce personnel au sein de KEOLIS permettra des gains sur les embauches.
    4° grâce à la desserte TCL un certain nombre de TGV, circulant entre le nord de la France et la vallée du Rhône, ou Paris et l’arc alpin, dont le terminus n’ait pas Lyon ou Saint Etienne pourront s’arrêter à Saint Exupéry à la palace de Part-Dieu. Ces TGV transitant par Saint Exupéry auront des gains de temps sur leur parcourt de 10 à 15 minutes par rapport à ceux transitant part Part-Dieu. Ceci compenceras en partie le temps passé dans le tram T3.
    5° le développement de la gare Saint Exupéry grâce à la desserte TCL et aux nouveaux TGV (actuellement 0,9 millions de voyages par an peut espérer à un doublement voir triplement du nombre de voyages)
    6° le passage de ces TGV par St Ex permettra l’allégement de la gare de Part-Dieu et la suppression de certains investissements, (permettra par exemple une liaison Clermont Lyon avec arrivée à Lyon avant 9h du matin).
    7° les utilisateurs de TCL vers ou en provenance de St Ex rééquilibreront le trafic de T3 qui est actuellement très pendulaire (le matin très chargé dans le sens Meyzieu vert Part-Dieu et le soir dans le sens inverse)
    8°grâce au nouveau trafic généré sur T3, (3 à 4 millions de voyages supplémentaires par an) TCL aura 3 millions d’euros de recette supplémentaire.
    9° adoption pout T3 du principe multimodal Gare à Gare idem à la ligne de météo D (gare Vaise, Venissieux) ou ligne A (gare Perrache tramT3) et autre….
    10° lors de la réalisation du projet CFAL qui comporte la desserte TER de St EX la gare deviendra complètement intégrée dans le cadre du POLE METROPOLITAIN.
    11° lors des événements au Stade des Lumières les quatre Rhônexpress circulant actuellement pourront être remplacé par quatre T3 destinés au Stade (environ 1200 personnes transportées en plus par heure et par sens).
    12° les infrastructures de Rhônexpress Part-Dieu, La soie et autre.. Pourront être utilisés par les T3 destiné au Stade

    Inconvénient
    1° amortissement de l’achat de Rhônexpress
    2° réaménagement des horaires de T3 en début et fin de journée pour respecter la fréquence actuelle de Rhônexpress.
    3° les voyageurs se rendant à St Ex n’auront plus le sentiment d’être surclassé.

    Bilan : acquisition de 120Me moins 26Me de revente des rames, reste 94Me.
    Subvention de (3,25Me) plus recette supplémentaire Tcl (3Me) total 6Me par an ce qui permet d’amortir les 94Me sur 15ans. Ceci en lieu et place d’une concession qui doit aller jusqu’en 2037/2040 soit 20ans (gains pour la collectivité « nos impôts » 5ans soit 15 millions d’euros)

  • VISSAC Cédric le 5 janvier 2016 10h35

    Quel dommage que l’année 2016 commence par le Sytral par la suppression des lignes 29 et 30 qui desservaient l’aéroport…
    C’est une atteinte au service public, en cédant aux pressions du concessionnaire du Rhône Express, pour permettre une rentabilité toujours accrue de ce contrat de concession…

Revenir en haut de page