La loi exige que les établissements recevant du public soient équipés. C’est chose faire dans le réseau TCL où les appareils sont déployés :

  • Dans les armoires « Sécurités » des stations des lignes A-B-D et les stations enterrées de la ligne C
  • Dans des caissons spécifiques sur la lignes F1 et F2 et les stations extérieures de la ligne C
  • Dans les locaux « gardiens » des P+R en ouvrage (Gare de Vaise, La soie, Gorge de Loup, Mermoz,  Gare de Vénissieux)

Il sont accessibles à tous (même non secouristes) sur les heures d’ouverture des sites.

Pour rappel, les appareils permettent d’analyser l’activité électrique du cœur d’une personne en arrêt cardiorespiratoire. L’analyse est entièrement automatique, ce qui évite à l’opérateur toute prise de décision. Seuls des chocs externes sont possibles, c’est-à-dire que les électrodes sont placées sur la peau du patient. Si l’appareil détecte une tachycardie ventriculaire ou une fibrillation ventriculaire, alors la machine permet et propose de délivrer un choc électrique d’environ 400 volts, afin d’engendrer une défibrillation et un retour à une activité électrique normale du cœur.

 

Partager cet article

Partager sur Google+

Aucun commentaire pour l'instant
Ajoutez le vôtre

Ajoutez votre commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués par *

Revenir en haut de page